Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bobby Womack, Le Prêcheur De La Soul Music

Publié le par Vincent Turban

Bobby Womack, Le Prêcheur De La Soul Music

Chanteur à la voix éraillée et chaleureuse, guitariste et compositeur surdoué alternant les hauts et les bas en 50 ans de carrière,Bobby Womack fut une figure de proue d’une Soul Music aussi lumineuse qu’intense.

 

Troisième d’une famille très pieuse issue de la classe ouvrière et comptant 5 garçons, Robert Dwayne Womack voit le jour le 4 Mars 1944 à Cleveland, Ohio et commence à chanter en compagnie de ses frères Cecil, Harry, Curtis et Friendly Jr dans un ensemble vocal baptisé tout simplement The Womack Brothers.

 

Pour cause d’attirance à musique profane, considérée comme diabolique, le quintet est exclu du domicile familial.

 

Repérés par Sam Cooke "l’homme qui a inventé la Soul",les Womack Brothers sont pris en main et signés sur le label SAR du chanteur, et se renomment The Valentinos.Le groupe obtient son premier hit en 1961 avec "Lookin' for a love", suivi en 1964 par "It's All Over Now", qui sera repris par les Rolling Stones et qui en feront un hit au Royaume-Uni.

 

Sam Cooke est assassiné en cette année 1964, plus précisément le 11 Décembre,dévastés par la perte de leur mentor, The Valentinos ne se relèveront pas. Bobby Womack va créer un mini scandale en épousant Barbara Campbell, la veuve de Cooke,chose très mal perçue à l’époque.

 

Devenu guitariste de studio et de session, Womack joue pour Aretha Franklin, Joe Tex, écrit pour Wilson Pickett et Janis Joplin et participe aux sessions de l’enregistrement de "There’s A Riot…"de Sly Stone.

 

Sa carrière solo démarre pour de bon en 1968 avec "What Is This?" suivi de "It's Gonna Rain", "More Than I Can Stand"(1969) plus 2 reprises: l’une empruntée au grand Frank Sinatra “Fly Me To The Moon”, l’autre aux Mamas & Papas "California Dreamin’".Il signe avec United Artists en 1971, ce qui marquera le début d’une collaboration fructueuse et créative, jalonnée de succès.

 

Bobby Womack revient aux affaires avec une ribambelle de hits sortis entre 1971 et 1974, citons par exemple "Communication","That's the way I feel about Cha", "Harry Hippie" dédié à son frère Harry assassiné, "I Can Understand It" repris par New Birth, "Across 110th Street" chanson titre d’un polar Blaxploiation avec Anthony Quinn,remis au gout du jour par Tarantino pour "Jackie Brown" ou la relecture de "Looking For A love"qui a trouvé un second souffle avec le J Geils Band.

 

Une période faste sur le plan musical mais assombrie par des problèmes personnels d’addiction à la cocaïne qui le font plonger dans un état dépressif sérieux.Bobby refait surface au début des 80’s avec "The Poet" et un duo avec Patti Labelle en 1984 "Love Has Finally Come At Last".

 

Le feu sacré de la gloire s’éteint de manière inexorable,Womack passe de la lumière à l’ombre jusqu’en 2009, année où Damon Albarn et son projet musical Gorillaz remet la vieille gloire de la Soul à nouveau sous les feux de la rampe, en l’invitant à participer à l’enregistrement de l’album "Plastic Beach".

 

Une résurrection pour Womack, emballé et motivé par le projet, à tel point qu’Albarn et le label XL Records s’associent pour produire l’album du retour "The Bravest Man In The Universe",à l’univers sonore oscillant entre beats électroniques et mélancolie.

 

Hélas diabétique mais ayant combattu un cancer du côlon, Womack est touché par la Maladie d’Alzheimer début 2013.

 

Véritable légende de la soul respectée par ses pairs,Bobby Womack nous quitte le 27 Juin 2014.Il avait 70 ans.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Angeline 17/06/2017 18:59

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci