Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Pointer Sisters

Publié le par Vincent Turban

The Pointer Sisters

En évoluant dans un registre volontairement décalé où s’entrechoquent jazz, bebop, blues, country et pop en pleine époque dorée et glorieuse de la musique noire,The Pointer Sisters ont su développer un univers visuel et sonore atypique,plébiscité par les aficionados de la soul et du funk des 70’s.

 

Originaires de Californie, plus précisément à Oakland, Ruth, Anita, Bonnie et June sont élevées dans un foyer très croyant et incitées par leur père, le Révérend Elton Pointer et son épouse, à pratiquer la musique gospel dès leur plus tendre enfance et pendant l’adolescence, leur ouverture à d’autres styles musicaux devient plus proéminent.

 

Bonnie et June les 2 plus jeunes sœurs se lancent dans le grand bain du show business en 1969 sous le nom de Pointers, A Pair et se produisent dans divers clubs de la région de San Francisco. Rejointes par Anita, le duo se transforme en trio et multiplie séances studios et concerts derrière Taj Mahal, Grace Slick, Tower Of Power, Elvin Bishop ou Boz Scaggs.

 

1972, les Pointer Sisters sont signés par Jerry Wexler sur Atlantic Records et sortent 2 singles qui seront tous les deux des échecs commerciaux. Ruth rejoint finalement ses sœurs et la formation devient quatuor. Entretemps, les sœurs Pointer signent sur Blue Thumb qui publie leur 1er album éponyme en 1973.

 

Décidées à ne pas suivre la norme de l’époque, les Pointer Sisters mettent au point un numéro de scène très marqué années 40 au niveau des arrangements vocaux et de l’apparence vestimentaire. Avec un sens du spectacle parfaitement maitrisé, les Pointer Sisters obtiennent gloire et consécration, et surtout l’album est une réussite et un carton commercial.

 

Grâce à la relecture de "Yes We Can Can" de Lee Dorsey et à la chanson "Wang Dang Doodle" les Sisters sont connues à travers le monde entier, et consécration inattendue, le LP obtient en France le Grand Prix de L’Académie Charles-Cros et un Disque d’Or.

 

Rebelote en 1974 avec "That's A Plenty" à la tessiture oscillant entre ragtime et country, le tout parsemé de zestes de blues et de jazz. Chose étonnante, le 45 tours "Fairy tale" recevra 1 Grammy Award dans la catégorie Country & Western.

 

Avec "Steppin" en 1975 au casting 5 étoiles (Stevie Wonder, Herbie Hancock et ses Headhunters, Wah Wah Watson), les Pointer Sisters confortent leur succès grâce au titre "How long (Betcha' got a chick on the side)".

 

Nos Soul Sisters feront une apparition dans le célèbre film de Blaxploiation Car Wash en 1976 en compagnie de Richard Pryor et Antonio Fargas (le légendaire Huggy Bear de Starsky & Hutch), puis quittent Blue Thumb l’année suivante pour cause de royalties impayées pour se retrouver sur la major ABC Records.

 

Cet accroc permet à Bonnie de quitter ses sœurs pour entamer une carrière chez Motown dès 1978.Réduit à un trio,le groupe délaisse le son rétro pour un virage plus commercial et plus moderne durant les années 80.

 

Une série d’albums et de chansons vont cartonner de la fin des 70’s jusqu’au milieu des 80’s:"Energy","Priority","Special Things","Black & White","So Excited!" et "Break Out".

 

Changeant pour la 4ème fois de label, les Pointer Sisters voient le succès commencer à s’éroder malgré le Disque De Platine obtenu par "Contact".1990, la formation est sur Motown sans résultat probant,les Pointer Sisters refermeront la parenthèse du moderne pour retrouver l’esprit rétro de leurs débuts.

 

Malgré la perte de June décédée le 1 Avril 2006 d’un cancer généralisé à l’âge de 52 ans, le groupe continue de se produire de manière épisodique depuis 2009 avec Anita, Ruth et sa fille Issa.

 

 

 

Commenter cet article