Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tell Mama !!! La Vie Fabuleuse Et Tragique D’Etta James

Publié le par Vincent Turban

Tell Mama !!! La Vie Fabuleuse Et Tragique D’Etta James

Une carrière s’étalant sur 6 décennies, une voix puissante, rauque et ensorcelante qui influencera plusieurs générations de chanteuses et ce dans tous les styles (Janis Joplin, Diana Ross, Amy Winehouse, Joss Stone…) une vie personnelle chaotique parsemée de triomphes, Etta James est selon Jerry Wexler, le patron d’Atlantic Records "La plus grande voix féminine du R&B".

 

Née dans un foyer pauvre d’une mère âgée de 14 ans et d’un père qu’elle n’a jamais connu, le 25 Janvier 1938 Jamesetta Hawkins s’initie au chant au sein d’une chorale baptiste dès l’âge de 5 ans. Développant un timbre vocal hors du commun, elle devient naturellement la soliste de la chorale. Etta est alors âgée de 12 ans.

 

1950, elle débarque à San Francisco et chante au sein du trio vocal The Creolettes avant d’attirer l’attention de Johnny Otis qui embarque le groupe en tournée .Ce dernier rebaptise le groupe The Peaches et donne son nom de scène à la jeune Jamesetta. En 1954 parait "Roll With Me Henry",réponse au tube misogyne "Work With Me Annie" de Hank Ballard & The Midnighters.Désormais Etta James, notre Soul Sister décide de se lancer en solo.

 

Accumulant les échecs et écumant les bars enfumés, Etta traverse une passe difficile mais voit l’horizon s’éclaircir en 1960 lorsque Chess rachète l’artiste à son label. C’est le point de départ d’une carrière jalonnée de succès mais aussi, revers de la médaille, de luttes acharnées pour combattre ses démons narcotiques.

 

Accro à l’héroine, Etta James subit plusieurs cures de désintoxication tout en continuant à exercer son art vocal.Un tempérament volcanique et volontaire permettent à James de sortir la tête de ce bourbier stupéfiant.

 

Pour la vénérable firme de Chicago que représente Chess, la chanteuse gravera pour l’éternité quelques unes des plus belles pages de la Soul, pêle-mêle citons "At Last","Trust In Me","I Just Want To Make Love To You","Security","I’d Rather Go Blind" ou "Tell Mama" enregistré en compagnie des as des studios FAME de Muscle Shoals en Alabama.

 

Dévastée par la mort de Leonard Chess en 1969, Etta continue sa carrière malgré sa peine et publie des albums à la tessiture sonore funk plus affirmée et plus présente au cours de la décennie suivante.

 

"Etta James"(1973) et "Come A Little Closer"(1974) sont de parfaits exemples qui flirtent avec l’univers de la Blaxploiation comme sur "All The Way Down" ou "Out Of The Streets Again".

 

Etta quitte Chess en 1975 pour trouver refuge chez Warner Bros, hélas en pleine ère disco,"Deep In The Night"(1978) produit par Allen Toussaint sort dans l’indifférence,de même que "Changes"(1980) toujours produit par le génial producteurs des Meters.

 

Pour noircir le tableau, la décennie suivante est une succession d’allers-retours entre hospitalisations en psychiatrie et cures de désintoxications, une parenthèse sombre qu’Etta James laissera derrière elle en 1990, année où elle remonte la pente.

 

Grâce au revival de la soul et du blues, James est de retour et l’ensemble de son œuvre est récompensée par des distinctions (6 Grammy Awards et 17 Blues Music Awards) mais en Décembre 2011, un bien triste nouvelle vient à nouveau ternir cet ultime retour.

 

Atteinte d’une leucémie en phase terminale,d'une démence sénile et dépendante aux antidouleurs, Etta james nous quitte le 20 Janvier 2012 à l’âge de 73 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article