Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ann Peebles : Tellin' It (1975)

Publié le par Vincent Turban

Ann Peebles : Tellin' It (1975)

Oscillant entre la sensualité et la férocité, samplée par une pléthore d’artiste hip-hop comme le Wu Tang Clan, the Beatnuts ou Missy Elliott, Ann Peebles accède au cercle privé des divas de la soul music avec l’album de la maturité paru sur Hi Records en 1975, l’exceptionnel "Tellin' It".

Septième d’une famille de 11 enfants, Ann Peebles voit le jour le 27 Avril 1947 à St Louis Missouri, et découvre ses premiers émois musicaux dès l’âge de 9 ans au sein de la chorale dirigée par son père. Son champ musical s’élargit à l’adolescence ave Otis Redding et Sam Cooke.

1968, le musicien Gene Bowleg Miller remarque ce bout de femme duquel émane une force et une puissance vocale que ce dernier la présente sur le champ au producteur Willie Mitchell qui dirige l’autre grand label de la soul made in Memphis, Hi Records.

C’est le point de départ d’une collaboration professionnelle fructueuse et familial avec la maison de disques, puis le succès arrive à pas feutrés avec le single "Walk Away " en 1969.

Progressivement, Ann Peebles trouve son rythme de croisière, et les perles musicales s’enchainent jusqu’en 1973 avec la parution de "I’m Gonna Tear Your Playhouse Down",un titre qui définit le style de la chanteuse,une voix caressante drapée de cuivres et de cordes. Un écrin idéal pour le style Willie Mitchell.

1974,"I Can’t Stand The Rain" (massacrée 4 ans plus tard par le groupe Eruption), fait une jolie percée dans les charts soul en atteignant la sixième place.

Malgré l’arrivé du disco qui assombrit l’univers de la soul traditionnelle, Hi Records sort en 1975 "Tellin’ It", un opus dans le pur style soul sudiste. Epaulée par la redoutable Hi Rhythm Section et les Memphis Horns, Ann Peebles délivre des prestations vocales de haute volée sur les terribles "Come To Mama","Beware" ou "I Don’t Lend My Man".

Alors au sommet de son art, Ann Peebles décline progressivement et se consacre à sa famille, mais fait un come-back en 1989 avec "Call Me". Peebles reprendra certains de ses hits en mode acoustique en 2006 et participera au dernier album en date de Cindy Lauper en 2010 pour une reprise d’un classique blues "Rollin’ & Tumblin".

Commenter cet article