Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mr Big Stuff, Une pépite de Soul Sudiste

Publié le par Vincent Turban

Mr Big Stuff, Une pépite de Soul Sudiste

Ayant eu un succès fédérant plusieurs millions d’auditeurs avec le hit "Mr Big Stuff", Jean Knight accèdera à un succès aussi soudain que bref, grâce à ce titre samplé par certains grands noms du hip-hop tels les Beastie Boys, Heavy D ou TLC.

Née Jean Caliste le 26 Janvier 1943 à la Nouvelle-Orléans,la musique entre en compte après ses études car Jean chante dans le bar de son cousin, ce qui attire l’attention des groupes locaux et des musiciens de passage, et en 1965 le producteur Huey Meaux la prend sous son aile et lui fait enregistrer son premier single pour le compte du label Tribe Records. Au passage, Caliste prend le nom de scène de Jean Knight.

Le succès ne vient pas, Jean met en stand-by sa toute jeune carrière et travaille comme boulangère en cette fin des années 60.

Au début de la décennie suivante, le parolier Ralph Williams croit en son potentiel, et grâce à ses diverses connaissances, ce dernier la met en relation avec le producteur Wardell Quezergue alias le "Beethoven créole".

Dimanche 17 Mai 1970, Quezergue programme une session au Malaco Studio situé à Jackson, Mississippi avec plusieurs artistes dont Jean Knight et King Floyd. De ces heures passées, 2 titres sortent du lot, "Mr Big Stuff" pour l’une et "Groove Me" pour l’autre. Problème, toutes les maisons de disques refusent mais coup du sort, "Groove Me" fait un hit (numéro 1 des charts R&B pendant 4 semaines) et cerise sur le gâteau, sort sur un label indépendant (Chimneyville), un véritable pied de nez à l’industrie du disque.

Décidé à ne pas louper le coche une seconde fois, Stax décide de prendre "Mr Big Stuff" sous licence. Jackpot puisque le titre entre numéro 1 des charts R&B et caracole en tête pendant 5 semaines, et atteint la deuxième place du Billboard 100, avec à la clé un double disque de platine et une nomination au Grammy Awards.

Dans la foulée, l’album éponyme sort, concocté avec tout le savoir faire de la section rythmique de Malaco, véritable mécanique de précision au service du groove. Viendront plusieurs singles de qualité tels "Do Me", "Carry On" ou "Helping Man" tous les 3 sortis en 1972, mais des tensions entre Stax et son producteur font leurs apparitions. Fin de l’aventure Stax, Jean Knight passe de label en label mais sera incapable de retrouver la flamme.

Trésor peu connu de nos jours, le disque "Mr Big Stuff" a heureusement été réédité, agrémenté de plusieurs titres bonus. Un album essentiel de la période Stax Funk.

Commenter cet article