Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

War : L’après Burdon (1972 à nos jours)

Publié le par Vincent Turban

War : L’après Burdon (1972 à nos jours)

Après 2 ans sur les chapeaux de roues à tourner et prêcher la révolution, Eric Burdon délaisse ses nouveaux camarades musicaux, le groupe War, relève la tête dès 1972 avec le carton plein de "Slippin’ Into Darkness" (+d’1 millions d’ex), couronné d’un Disque D’or.

Propulsé sur l’étoile du succès, War publie l’album "The World Is A Ghetto"(1972) dont le titre éponyme, atteint la 3ème place des charts Soul, ainsi que "The Cisco Kid "(5ème place soul, 2ème place pop).Un lp qui combine l’excellence musicale des musiciens et le militantisme des paroles qui dénoncent la pauvreté, la ségrégation, l’exploitation et la pollution.

Désigné album de l’année 1973 en tant que meilleure vente,"The World Is A Ghetto" est une œuvre cruciale qui donnera 3 albums fidèles à cette formule gagnante : "Deliver The World" (1973) avec "Me & Baby Brother "et "Gypsy Man", "War Live"(1974) et "Why Can’t We Be friends ?"(1975) dont le morceau titre et "Low Rider" deviendront les plus gros hits de leur carrière.

1976 est l’année de la rupture avec United Artists,avant de changer de label, War sort "Greatest Hits"qui contient "Summer"(numéro 4 soul) récompensée par un Disque De Platine. Pour clore les années United Artists,"Platinum Jazz"(1977) publié sur Blue Note donnera un Disque D’Or, une première pour le vénérable label de jazz.

Désormais sur MCA,War prend en marche le train disco mais l’association avec ce style est maladroite, l’auditoire de War étant habitué à un militantisme aussi bien musical qu’écrit. Malgré tout,"Galaxy"(1977) se vend confortablement mais la rupture est bien réelle. Morris BB Dickerson (basse) est le premier à quitter le navire en 1978, suivi en 1980 par Charles Miller (qui meurt en 1980 victime d’un vol à main armé).

Subissant d’incessants changements de line-up, sortant 3 albums peu inspirés, War est en pente descendante à l’aube des 80’s.Il faudra attendre la signature sur RCA et la sortie de "Outlaw"(1982) et de "Life"(1983) pour que le groupe retrouve une petite flamme créative et un peu de succès, mais rien de comparable avec les 70’s.

Malgré le départ de Harold Brown en 1984 et la mort sur scène de Papa Dee Allen en 1988, foudroyé par une crise cardiaque, la formation connait un regain d’intérêt grâce aux artistes rap et hip-hop qui samplent à outrance leur musique.

1993, War se reforme avec les anciens membres d’origines, sous la houlette de leur producteur historique, Jerry Goldstein. "Peace Sign" marque un retour timide dans les charts,en 1996, les musiciens désirent s’émanciper de Goldstein, hélas impossible de se produire sous le nom War, devenu une marque déposée de la société Goldstein And Far Out Prod.

Howard Scott (guitare), Harold Brown (batterie), BB Dickerson (basse) et Lee Oskar (harmonica) officient désormais sous le nom de Lowrider Band.Lonnie Jordan (claviers) seul membre d’origine, a recrée War avec d’autres musiciens.Ces 2 formations évoluent chacun de leur côté et donnent des séries de concerts aux 4 coins du monde.

Commenter cet article