Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hamilton Frederick Bohannon: The Stop & Go

Publié le par Vincent Turban

Hamilton Frederick Bohannon: The Stop & Go

Batteur à la frappe puissante, chanteur, producteur et arrangeur, Hamilton Bohannon est une personnalité emblématique de la musique soul-funk.Considéré comme un des précurseurs de la musique disco, il est monstrueusement sous estimé et non reconnu à sa juste valeur.

Né le 7 Mars 1942 à Newnan dans l’état De Géorgie, sa passion pour la musique passe par l’apprentissage de la batterie dès l’école élémentaire. Encouragé par le professeur Paul Mitchell (lui –même faisant partie d’un trio de jazz), Bohannon étudie à l’université Clark d’Atlanta.

Durant cette période il est embauché au Royal Peacock Club et joue dans l’orchestre maison ou il côtoie le gratin de la musique soul comme Jerry Butler ou Patti Labelle. C’est à cette époque qu’il officie dans une autre formation musicale ou sévit un certain James Marshall Hendrix…

Ayant réussi ses études, il quitte l’université avec une licence de musiques en poche et commence à enseigner les beaux arts dans une école située à La Grange en Géorgie.

Selon ses dires, Hamilton n’aime pas son nouveau job. L’appel de la musique étant plus fort que tout, il rattrappe sa paire de baguettes et reprend contact avec Gorgeous George qui tournait avec le chanteur Jackie Wilson et fait la connaissance de la star montante de Motown, Little Stevie Wonder alors âgé de 14 ans.

Le courant passe immédiatement entre les 2 musiciens et Wonder propose à Bohannon de devenir batteur dans son groupe de tournée.

Hamilton est en contact avec les artistes de Hitsville USA et débarque à Detroit en 1967.Il est tout de suite embauché par Motown et crée sa formation Bohannon & The Motown Sound incluant les guitaristes Dennis Coffey, Melvin Ragin,Ray Parker Jr et le bassiste Michael Henderson.

Son groupe joue derrière les plus grands noms de Motor City comme Marvin Gaye, Smokey Robinson & the Miracles,Gladys Knight & The Pips, Martha & The Vandellas ou Diana Ross & The Supremes.

Tout est remis en question pendant l’année 1971.En effet Berry Gordy prend la décision de déménager Motown vers Los Angeles. Hamilton a deux choix : partir vers la Côte Ouest et recommencer à zéro ou rester sur Detroit.

Bohannon choisit de rester et met en stand-by sa carrière pour redevenir professeur pendant un temps. Et en 1972, il fait la rencontre de Carl Davis, le vice PDG du label Brunswick qui, intéressé par une démo comprenant les morceaux "Save Their Souls" et "The Stop & Go", lui fait signer un contrat sur une sous marque, Dakar Records.

Ainsi parait le premier Lp de Bohannon, caractérisé par une tessiture sonore agressive pour l’époque, à savoir une prédominance de la batterie, des percussions et des lignes de basses percutantes, le tout saupoudré de guitares acérées comme des lames,créant un effet très hypnotique.

Mentions spéciales pour le bassiste Eddie Watkins Jr qui tisse des parties de basses démentielles à la limite de vous donner des crampes et le guitariste Wah Wah Watson qui place ses licks inimitables tout le long de l’opus.

Immense succès en club, "The Stop &Go" sera épaulé par la sortie de 6 singles, tous extraits de ce disque, et le nom de Hamilton Bohannon fera son apparition dans les charts R&B jusqu’à la reconnaissance mondiale en 1975 avec le monstrueux "Foot Stompin’ Music", considéré comme un hit majeur d’un nouveau courant musical appelé disco.

Commenter cet article